Technique pour réaliser un bronze

La fonte à la cire perdue est une méthode ancestrale, en voici les étapes.

 

Modelage :

Chaque sculpture demande à être réalisée par l’artiste avant de pouvoir faire tirer un bronze. Le modelage de l’argile ou directement en cire perdue, est une étape importante, car il s’agit de la création artistique de l’œuvre.

 

Pour les œuvres en argile:

Je confectionne d’abord un moule.

Le moule est fait de silicone et consolidé par une chape de plâtre.

Ce moule va servir d’empreinte dans lequel la cire chaude  sera coulée.

 

Cire et tuyaux :

Après refroidissement de la cire, c’est l’étape de démoulage.

Nous obtenons alors le modèle original en cire qui devra être débarrassé de ses imperfections : bulles d’air, traces de coulures du moule.

Cela constitue un nouveau travail de sculpture que j’exécute chez le fondeur afin de retrouver mon coup de patte.

 

Pour toutes les cires réalisées, le fondeur confectionne un réseau de tuyaux en cire accolés au modèle en cire obtenu qui permettront l’alimentation en bronze en fusion de la future œuvre et l’évacuation des gaz contenus dans l’empreinte réfractaire ou moule de potée.

 

Moule de potée :

La confection du moule de potée sur la cire est réalisée à huit reprises  par bain de céramique et  projection au sable très fin. Ce moule sera cuit (matériau réfractaire prévu pour résister à une température très élevée).

Après la disparition  de la cire à la cuisson du moule de potée, nous obtenons l’empreinte négative de l’oeuvre.

 

 Le bronze :

Le bronze en fusion est versé dans le moule obtenu.

Après refroidissement, d’environ 24h, le moule de potée est détruit et laisse apparaître le bronze « brut de fonderie ».

Il faut alors débarrasser la pièce des tuyauteries et de toutes sortes d’imperfections, redéfinir certains détails le tout par ciselure, ponçage, etc.…,  afin de restituer l’œuvre.

 

Après le nettoyage final, un polissage est nécessaire…L’œuvre est prête à être « patinée ». Cela consiste à lui faire subir un traitement de surface qui va provoquer une oxydation du bronze pour obtenir la teinte désirée : brun, vert, rouge…

 

La dernière étape consiste à cirer le bronze dans le but de fixer la patine et arrêter le processus d’oxydation, suivant le résultat recherché

 

 

 

Fonderie d'Art de José Gonzalès - Irun